Le 8 mars, une journée pour mettre l’accent sur 365 jours de luttes.

8 03 2019

Créée aux Etats-Unis en 1911, à partir de la revendication des Femmes américaines pour le droit de vote, le droit au travail et la fin des discriminations professionnelles, internationalisée par les Nations-unies, en 1977, pour célébrer la lutte des Femmes en faveur de leurs droits, la Journée Internationale des Femmes, demeure , malgré les années,  d’une absolue nécessité.

Cette journée du 8 mars est l’occasion de mettre en avant les revendications,  pour la reconnaissance de leurs droits, partout dans le monde, y compris dans notre pays, que les Femmes mènent au quotidien. Des revendications que le mouvement Les Radicaux de Gauche (LRDG) soutient et accompagne par des propositions innovantes et progressistes.

Face aux inégalités sociales, aux difficultés économiques et aux actes de violences, qui sont encore trop souvent la norme, Les Radicaux de Gauche relèvent 5 axes sur lesquels notre pays est appelé à progresser pour lutter contre les inégalités Femmes-Hommes : l’éducation, l’égalité professionnelle, la responsabilité parentale, l’ouverture de la PMA à chaque femme et la lutte contre les violences conjugales, sexuelles et sexistes.

Par l’éducation, les LRDG entendent sensibiliser tous les acteurs de la scolarité, des enseignants aux élèves, en passant par les parents,  pour combattre les stéréotypes liés au genre, qui influencent les futurs rapports Femmes-Hommes, ainsi que les perspectives d’orientation professionnelle. A ce sujet, nous saluons la décision de l’Académie française d’engager un travail sur la féminisation des noms de métiers.

Les Radicaux de Gauche veulent aussi sensibiliser les entreprises sur le respect de l’égalité salariale, prévu par la loi. Pour les LRDG, le non respect de la loi doit être sanctionné systématiquement et étendu à l’ensemble des entreprises. Nous regrettons que les 5 critères retenus pour la notation des entreprises, ne permettent pas de rendre visibles les seules inégalités salariales. Des campagnes de lutte contre le harcèlement doivent être encouragées dans les entreprises.

Les LRDG proposent aussi, la création d’un vrai congé paternité, financièrement incitatif, véritable partage des responsabilités éducatives et un moyen direct de lutter contre les discriminations professionnelles envers les Femmes, susceptibles de devenir mères.

L’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) à toutes les femmes, est une proposition que font les LRDG pour mettre fin à toute distinction liée au statut conjugal ou à l’orientation sexuelle de la Femme.

Les Radicaux de Gauche considèrent ces mesures comme un véritable investissement de la République en faveur d’un combat proactif contre les inégalités et surtout, les violences faites aux Femmes. Cependant, elles doivent être accompagnées par des mesures volontaristes et un budget spécifique à la hauteur des enjeux, pour faire face à ces violences et assister les victimes. Pour cela, les LRDG proposent un investissement financier massif dans la formation des forces de l’ordre, et de tous les intervenants auprès des victimes, la création de brigades départementales  dédiés dans les commissariats, l’hébergement, la protection et l’accompagnement judiciaire des victimes.

Les Radicaux de Gauche entendent par leurs propositions participer à la lutte contres les inégalités et souhaitent les voir reprises par le Gouvernement, en faveur de cette « grande cause nationale » qui ne peut rester qu’un simple effet de communication.

Pour le mouvement Les Radicaux de Gauche en Seine & Marne

Christophe François


Actions

Informations



Laisser un commentaire




LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
le blog réactif aux imbécil... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...