Privatiser c’est voler ! Le referendum contre la privatisation d’ADP

5112019

Communiqué des Radicaux de gauche – LRDG sur la privatisation d’Aéroport de Paris et sur la campagne pour un referendum d’initiative partagée visant à contrer cette privatisation.

Depuis le 12 juin, nous sommes sur le terrain mobilisé.e.s contre la privatisation des aéroports de Paris, pour convaincre les citoyen.ne.s d’apporter leur soutien au référendum d’initiative partagée.

Aujourd’hui nous avons obtenu 15% des signatures nécessaires, sur les 4,7 millions que nous devons obtenir avant le 13 mars.
Nous devons empêcher le gouvernement de faire ce cadeau aux grands groupes privés, en leur cédant la gestion des aéroports de Paris, aux dépends de l’intérêt public, commun à tous les citoyen.ne.s.

ADP, ancien établissement public, est devenu en 2005 une société anonyme dont l’actionnaire majoritaire est l’État Français. Cette entreprise est parfaitement rentable et verse tous les ans des dividendes qui financent l’action publique. Il est indispensable, pour une infrastructure aussi stratégique, que l’État Français puisse imposer des règles et en contrôler le fonctionnement. Si demain nous laissons faire cette privatisation, ce seront alors les industriels et les entreprises du CAC 40 qui feront leur loi.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo de la gauche rassemblée, partis politiques et nombreux partenaires associatifs, qui explique pourquoi nous sommes tous mobilisés pour obtenir un referendum sur la privatisation d’ADP. Pour cela, nous devons partager les informations, inviter nos ami.e.s, adhérent.e.s, sympathisant.e.s à signer le referendum d’initiative partagée.

Nous comptons sur votre signature et votre mobilisation pour faire signer autour de vous !

Image de prévisualisation YouTube

Le référendum d’initiative partagée est le dispositif prévu par l’article 11 de la Constitution depuis la révision constitutionnelle de 2008. Un référendum portant sur les domaines mentionnés à l’article 11 de la Constitution « peut être organisé à l’initiative d’un cinquième des membres du Parlement, soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales ».

Pour se concrétiser, le RIP contre la privatisation d’ADP doit être soutenu par 10 % du corps électoral, soit 4,7 millions d’électeurs.
Les électeurs ont neuf mois – soit jusqu’au 12 mars 2020 – pour lui apporter leur soutien sur le site lancé le jeudi 13 juin 2019.

 

Pour vous mobiliser, vous pouvez :

  1. vous enregistrer sur le site https://www.referendum.interieur.gouv.fr/ (ordinateur fixe ou portable, tablette, smartphone, etc.); munissez-vous d’une carte d’identité et de votre carte d’électeur;
  2. il est possible de s’enregistrer sur une borne informatique mise à sa disposition par certaines communes en France et par les postes diplomatiques ou consulaires à l’étranger ;
  3. Si vous êtes électeur-rice notamment et que vous ne disposez pas de carte d’identité nationale ou de passeport français, vous pouvez remplir le formulaire papier et le remettre à un agent du poste diplomatique ou consulaire qui sera chargé de le saisir sur le site de gestion du RIP du ministère de l’Intérieur réservé aux administrations. Téléchargez le document ici : https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_15264.do

Vous pouvez retrouver ce communiqué sur le site des LRDG : https://lesradicauxdegauche.fr/




Referendum d’initiative partagée – Aéroports de Paris

14062019

Pour ne pas laisser notre patrimoine aux mains de Vinci ou d’autres groupes privés : ‬je signe le référendum d’initiative partagée contre la privatisation des ADP (Aéroports de Paris) sur  https://www.referendum.interieur.gouv.fr/

64413874_2150738675039352_1234485987279634432_n




Communiqué des Radicaux de Gauche – LRDG77 au sujet du CDG Express

5042019

CDG Express, faisons le choix des territoires et des populations

Alors que chaque jour, les usagers de la ligne B du RER, desservant Roissy-CDG et le nord de la Seine et Marne, sans toutefois dépasser Mitry-Mory, voient le service se dégrader.

Alors, que le projet de prolongation de la ligne 17 du Grand Paris Express, vers le Mesnil-Amelot est repoussé aux calendes grecques.

Alors que les Nord-Seine-et-Marnais sont en droit de se sentir exclus des transports rapides vers Paris et le reste de la région, force est de constater que la priorité gouvernementale est axée sur la création d’une ligne à usage exclusif entre Paris et les terminaux de CDG. Usage exclusif, car réservé aux seuls passagers des compagnies aériennes présentes à CDG.

Faisant fi des besoins de territoires délaissés et de leurs populations, le gouvernement, pourtant averti de l’état extraordinaire de délabrement du service de la ligne B, préfère favoriser ce que certains appellent déjà la « ligne des riches », au lieu d’améliorer les infrastructures et les matériels d’une ligne particulièrement empruntée, desservant  sur sa partie nord, des territoires très populaires.

Et favoriser la ligne du CDG Express, c’est aussi favoriser le projet de privatisation des Aéroports de Paris. Le CDG Express, un beau cadeau au futur repreneur.

Un projet érigé au mépris des populations et des territoires concernés. Portant atteinte à l’environnement, en détruisant des terres agricoles et des zones humides. Et impactant fortement, les transports du quotidien de la ligne B.

Les Radicaux de Gauche – LRDG de Seine-et-Marne soutiennent le mouvement d’opposition à la construction de cette ligne « privée » et demandent que la priorité soit reportée sur les améliorations tant attendues de la ligne du RER B. Des améliorations qui profiteront autant aux populations desservies, qu’aux passagers de Roissy-CDG.

Pour le LRDG77

Christophe François.

 

cdgexpress







LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
le blog réactif aux imbécil... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...