Communiqué de Benoît Hamon suite à l’accord intervenu avec le PRG

16032017

hamon20171

Je me félicite de la décision du Parti Radical de Gauche de soutenir ma candidature à l’élection présidentielle.

Cette décision est le fruit d’un échange approfondi que j’ai eu avec Sylvia Pinel et son équipe qui, par la qualité des propositions qu’ils m’ont faites, ont permis d’enrichir encore le projet que je propose aux Français.

La nécessité de soutenir par des mesures appropriées les petites et moyennes entreprises, la volonté d’ancrer toujours davantage la laïcité par la création d’une délégation interministérielle à la laïcité qui se substituerait à l’actuel Observatoire de la laïcité, ou encore la volonté de porter une profonde réforme à l’échelle européenne de l’impôt sur les sociétés, traduisent les nombreux apports du PRG à mon projet.

Au-delà de ces questions programmatiques, cet accord réaffirme les liens profonds qui nous unissent à gauche avec le PRG et apportent une contribution extrêmement importante à ma démarche de rassemblement.

Je sais pouvoir compter sur le soutien exigeant du PRG. Ce parti est un acteur incontournable de la gauche, non seulement par sa contribution historique immense en tant que continuateur du Parti Radical qui a permis l’émergence de la République à la fin du XIXe siècle, que par l’actualité et le dynamisme de son message et ses propositions.

Je remercie donc chaleureusement Sylvia Pinel et serais ravi de la compter à mes côtés dès dimanche lors du grand rassemblement que j’organise à Paris-Bercy.

hamon2017




Journée de la Laïcité : les Radicaux ne cèdent rien !

9122016

Communiqué du Parti radical de gauche : site web http://www.partiradicaldegauche.fr/

En cette Journée nationale de la Laïcité, les Radicaux de Gauche rappellent que la défense et la promotion de la Laïcité sont toujours d’actualité. Ils se réjouissent que les écoles soient aujourd’hui mobilisées pour faire connaître la charte de la Laïcité à tous les élèves de France.

Artisans historiques de la loi de 1905, les Radicaux de Gauche refusent les compromis, les renoncements, les reniements qui mettent en péril notre identité républicaine. Prise en otage par l’extrême-droite, remise en cause par des exigences religieuses de plus en plus pressantes, la Laïcité est plus que jamais le rempart protecteur de nos institutions face aux revendications communautaristes qui veulent morceler la République.

La neutralité de l’État est garante de la liberté de conscience, la Laïcité doit rester un principe libéral partagé par l’ensemble de nos institutions et de nos concitoyens.

Sylvia Pinel, Présidente du Parti Radical de Gauche, rappelle qu’il est « impératif de répéter constamment que le seul principe qui soit souverain dans l’espace public, c’est la Laïcité. Elle doit dicter la conduite des représentants de l’Etat, des élus et de tous les citoyens, car la République, ce n’est pas uniquement la devise « liberté, égalité, fraternité », c’est aussi la Laïcité. »

Le PRG renouvelle cette année sa demande que soit créée une délégation interministérielle à la laïcité pour épauler les administrations publiques et les collectivités locales dans l’application quotidienne de ce principe fondateur de la République. Il présentera prochainement d’autres propositions concrètes dans son projet politique.




Crèches de Noël : la réaction du PRG

23102016

Crèches de Noël : les conclusions de la rapporteure publique du Conseil d’Etat laissent les Radicaux de gauche sans voix.

Pascal-Eric Lalmy, conseiller politique à la Laïcité, et Sylvia Pinel, Présidente du Parti Radical de Gauche, s’étonnent des conclusions de la rapporteure publique sur les crèches.

Les informations selon lesquelles la rapporteure publique du Conseil d’Etat a recommandé, ce vendredi 21 octobre, d’autoriser, sous conditions, l’installation de crèches de Noël dans les bâtiments administratifs, au nom du principe de laïcité, laisse les Radicaux de gauche sans voix.

Sauf à considérer qu’une crèche serait le témoignage folklorique d’une époque révolue ; elle reste, jusqu’à preuve du contraire, un objet de dévotion dont le caractère sacré pour les catholiques ne saurait être contesté. Si le Conseil d’Etat suivait les recommandations de la rapporteure publique, il prendrait le risque, comme en 1989 au sujet du voile à l’école, de rajouter de l’incertitude là où les élus attendent une clarification.

Le PRG reste confiant dans la lucidité des juges pour sortir des confusions qui sont entretenues entre le culturel et le cultuel pour contourner la loi de 1905. Ils déposeront une proposition de loi pour interdire tout emblème religieux dans les bâtiments administratifs si la justice administrative se révèle incapable de statuer.

Communiqué paru sur le site web du PRG




Port du Burkini : le PRG appelle à l’apaisement

29082016

Communiqué du Parti Radical de Gauche

« Le Parti Radical de Gauche prend acte de la décision du Conseil d’État d’invalider l’arrêté municipal de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes) portant sur l’interdiction du port du burkini.

Dans le contexte difficile que nous connaissons, le PRG appelle à l’apaisement, à la solidarité et à la fraternité. Il estime qu’un tel arrêté peut exacerber les tensions à l’heure où il faut, au contraire, se rassembler et se prémunir de toute forme de stigmatisation. Pour autant, le PRG reste vigilant quant à une islamisation rampante de certaines pratiques.

Plus que jamais, la laïcité doit être préservée et le PRG, défenseur historique des libertés, porte et portera toujours plus haut les valeurs et les principes fondateurs de notre République. »

partiradicaldegauche.fr




Les Parlementaires PRG veulent inscrire la laïcité dans la Constitution

9012016

Alors que l’on débat sur la nécessité d’inscrire dans la Constitution des articles répressifs et, qui peuvent, s’ils ne sont pas très minutieusement encadrés, devenir liberticides, les Parlementaires Radicaux de gauche, de l’Assemblée nationale, comme du Sénat, proposent, au-travers de 2 propositions de Loi constitutionnelle,  de graver dans le texte suprême de la 5eme République, les notions et principes de la Laïcité.

Le premier est une proposition de Roger-Gérard Schwartzenberg, Président PRG du groupe RRDP (Groupe Radical, Républicain, Démocrate et Progressiste) de l’Assemblée nationale dont vous trouverez le texte ci-dessous. Il propose de compléter l’alinée 4 de l’article 2 de la Constitution, en ajoutant à la devise de la République « Liberté, Egalité, Fraternité » le mot de Laïcité.

Dans l’attente d’une Charte de la Laïcité, qui pourrait être adossée à la Constitution dans un second temps.

fichier pdf PPL-consti-Devise-de-la-Republique

La proposition des Sénateurs PRG du groupe RDSE (Rassemblement Démocratique et Social Européen) quant à elle suggère de modifier l’article 1 de la Constitution en y ajoutant un alinéa supplémentaire rédigé comme suit :

« La République assure la liberté de conscience, garantit le libre exercice des cultes et respecte la séparation des Églises et de l’État, conformément au titre premier de la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État. »

Ci-dessous, la proposition de loi des Sénateurs PRG

fichier pdf (Proposition de loi constitutionnelle visant à inscrire les principes fondamentaux de la loi du 9 décembre 1905)

Ces propositions de la part des Radicaux de gauche, dont est issue la loi de 1905 sur la Laïcité, rappellent que celle-ci fait partie de l’identité de la République et de notre pays. C’est la Laïcité, qui permet le vivre ensemble et qui est le barrage face aux communautarismes.

Il s’agira pour chacun des Parlementaires qui sera amené à voter sur ces 2 textes de s’exprimer et de mettre en concordance ses actes et ses paroles.

Dans tous les cas, les Parlementaires Radicaux de gauche auront su prendre, d’une manière claire, position en faveur de la Laïcité et donner aux Françaises et aux Français, le signe,  qu’en ces temps troublés, que des réponses, autres que répressives, sont possibles pour assurer la concorde nationale.




Congrès du PRG – 18,19 et 20 septembre 2015

16092015

Le Parti Radical de gauche se réunit en congrès, à Montpellier, les 18,19 et 20 septembre 2015.

Ce congrès sera l’occasion pour le PRG de réactualiser son programme réformiste dans la tradition du radicalisme français.

La réforme radicale s’entend dans la défense de la laïcité, dans la conquête de nouvelles libertés républicaines, dans la garantie de l’égalité entre les Hommes et les territoires, dans la promotion d’une Europe fédérale démocratique et sociale, en remettant l’entreprise et le travail au cœur de toute politique économique et enfin, lancer un nouveau modèle de développement, au-travers d’une écologie de progrès.

Républicains, laïques, européens et humanistes, les Radicaux de gauche s’inscrivent dans le grand mouvement de la gauche réformiste et progressiste.

congres1congres2







LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
le blog réactif aux imbécil... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...