Jossigny en a assez des camions – La réaction des RdG du Val d’Europe

6102018

Suite à l’article paru dans Le Parisien 77, informant sur le passage de centaines de camions à travers Jossigny, les Radicaux de Gauche du Val d’Europe réagissent et font des propositions, sur leur page facebook Les Radicaux de Gauche du Val d’Europe

Pour voir l’article : cliquez

 » Il y a déjà plusieurs mois, les Radicaux de gauche du Val d’Europe attiraient l’attention des élus et des pouvoirs publics, sur la forte croissance des déplacements dans et autour du Val d’Europe.
L’augmentation de la population, conjuguée à celle des créations d’entreprise, fait que de nombreux secteurs routiers de l’Agglomération, se retrouvent congestionnés aux heures de pointes du matin, comme du soir.
Il en est de même pour les villages périphériques à l’Agglomération et l’exemple de Jossigny, est criant, même s’il n’est pas unique.
Les transporteurs routiers préférant utiliser la départementale, de manière illégale, plutôt que de passer par l’A4, alors qu’une sortie donne quasi directement sur leur destination finale, en raison des embouteillages.
Les rues de Jossigny, village briard, se prêtent mal, par leur étroitesse, à la circulation de poids lourds et la municipalité en interdit la traversée par arrêté municipal.
Les Radicaux de Gauche du Val d’Europe soutiennent les actions visant à faire respecter cette interdiction.
Il en va de la sécurité des habitants de Jossigny.
Les Radicaux de gauche du Val d’Europe en appellent à Auchan, principal donneur d’ordre des livraisons sur son site de Serris, afin de faire respecter par ses prestataires de transport, l’arrêté municipal mentionné. La sortie de l’A4, est bien plus pratique d’utilisation que la traversée d’un village dont les rues ne sont pas faites pour voir passer des centaines de poids lourds par jour.
Mais, au-delà du cas de Jossigny, c’est la question des transports dans et autour du Val d’Europe, sur les relations routières et ferrées avec la Capitale et les autres agglomérations de Marne-la-vallée, qu’il va falloir étudier en profondeur. Et les Radicaux de gauche souhaitent qu’une grande concertation des différents acteurs, habitants compris, soit lancée rapidement, pour préparer ce que devront être les déplacements futurs de la population et des professionnels dans l’Agglomération. »




Val d’Europe, la dérogation maintenue

21102015

La Commission régionale de coopération intercommunale – CRCI – a maintenu, le 19 octobre dernier, le statut dérogatoire du Val d’Europe, en permettant à la future Communauté d’agglomération, de ne pas intégrer la méga-interco de Marne-la-vallée.

La CRCI, composée d’élus locaux, a en effet rejeté un amendement du nouveau Président du Conseil départemental, Jean-Jacques Barbaux (LR) prévoyant l’intégration dans la future intercommunalité de Marne-la-vallée du Val d’Europe et de Marne-et-Gondoire. L’acceptation de cet amendement aurait annulé la dérogation, chèrement acquise en début d’année, par l’ancienne majorité départementale, menée par Vincent Eblé. La manœuvre se voulait à la fois, une façon d’annuler une réussite incontestable de la gauche et un moyen d’accaparer sur l’ensemble de Marne-la-vallée, toutes les responsabilités politiques sur un ensemble de près de 350 000 habitants.

Il convient de reconnaitre que ce sont des élus de tous bords qui se sont opposés à cet amendement, qui de fait allait noyer les communes dans cette intercommunalité tentaculaire.

La dérogation du Val d’Europe ne le soustrait aux difficultés que les communes vont rencontrer dans le futur et que le refus de constitution de Commune nouvelle va amplifier. Mais, laisse la liberté aux communes, du bientôt ex-SAN, de conserver la conduite de leur développement.







LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
le blog réactif aux imbécil... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...