En matière de radicalisme, je garde le G

22052018

Constatant la dérive macronienne et libérale du Mouvement Radical, parti issu de la fusion du Parti radical (PR) et du Parti radical de gauche (PRG), j’ai décidé de le quitter et d’adhérer au mouvement « Les Radicaux de Gauche ». Ce nouveau mouvement se veut l’héritier du PRG et de ses idéaux.

Voici le courrier que j’ai adressé à Sylvia Pinel, dernière présidente du PRG et co-présidente du Mouvement Radical.

Madame la Co-Présidente,

J’ai adhéré au Mouvement des Radicaux de gauche en septembre 1989, profitant conjointement de mon premier vrai salaire et d’une année symbolique pour notre République.

Le MRG était alors ce parti de centre-gauche, républicain, européen, solidariste et progressiste. Un Mouvement qui sûr de ses alliances, avait participé aux victoires et aux gouvernements de Gauche depuis 1981. Accompagnant, les progrès sociaux et sociétaux que seul notre camp pouvait apporter aux Français. J’ai aussi participé, à mon échelle, à la campagne européenne d’Energie Radicale, à la candidature présidentielle de Christiane Taubira. Des moments forts, dans la vie d’un militant, qui pouvait constater que le radicalisme était entendu de nos concitoyens, voire même attendu.

J’ai donc vécu, au-travers des campagnes ou des congrès du parti, nombre de soubresauts qui ont agité, en bien comme en mal, le radicalisme de gauche. Toujours au sein d’une fédération de Seine-et-Marne, qui en aura aussi connus beaucoup, elle-même et que j’ai eu l’honneur de présider.

Lors de son congrès de décembre 2017, le PRG a décidé de sa fusion avec le Parti radical. Cette fusion promettait une nouvelle ère pour le radicalisme. Bien entendu, chacun des 2 partis devait rompre ses anciennes alliances. Mais l’idée, enthousiasmante et audacieuse, d’unir les Radicaux dans un mouvement indépendant, prêt à faire le sacrifice de sièges, d’élus, d’influence, pour mieux renaitre, revenir plus fort, était motivante et séduisante. Nous, Radicaux, allions nous battre sur nos valeurs propres. Celles qui ont construit la République et qui ambitionnent de bâtir une Europe fédérale. Et bien sûr, Sans renier notre histoire, qui depuis 1972, était clairement dans le camp du progrès. Ce qui pouvait nous classer dans une opposition intelligente, constructive, mais vigilante.

Malheureusement, quelques mois après ce congrès, il faut bien reconnaitre que l’enthousiasme est retombé. Les appels à l’alliance avec le parti présidentiel  ; la perte d’influence certaine de la fraction « PRG » au sein du nouveau Mouvement ; l’absence de réactions de celui-ci sur les accommodements présidentiels avec la laïcité, les attaques contre le pacte social et les service publics, sans parler des futures atteintes à la démocratie parlementaire que nous prépare le gouvernement .

Tout cela tend à me démontrer que le Mouvement radical pour survivre, va devenir, au cours de la révolution libérale en cours, l’associé flexible de la « reaganisation » de la France, où tout ce que nous avons élaboré depuis plus de cent ans, comme la cohésion territoriale, la neutralité religieuse de l’Etat, les grands services publics, la solidarité nationale, va être sacrifier sur l’autel du marché et de la finance.

Tout cela, je ne peux l’accompagner et c’est à regret que j’ai décidé de quitter ce parti.

Je reste persuadé que le radicalisme à de l’avenir dans ce pays, non seulement parce que leurs histoires se confondent, mais parce que le radicalisme a une grande partie des réponses que recherche notre nation. Mais, le radicalisme ne peut se perdre dans des calculs politiques qui lui feront renier son histoire et ses idéaux.

Vous souhaitant bonne réception de cette lettre,

Veuillez recevoir, Madame la Co-Présidente, mes plus sincères salutations,

 

 




Menaces sur le Grand Paris Express – Réaction du PRG Val d’Europe

30112017

Vu sur la page facebook du PRG du Val d’Europe. https://www.facebook.com/PRG-Val-dEurope-354092211634693/

« Le gouvernement envisage de revoir à la baisse le projet du Grand Paris Express. Pour cela, il prévoit de reculer la date de mise en fonction de portions de lignes, voire d’en supprimer, tout simplement, la construction. Les lignes menacées (15-16-17-18), toutes situées en périphérie de l’agglomération, sont principalement celles qui doivent servir à désenclaver des territoires entiers de la région Ile-de-France, sur lesquels vivent, travaillent et se déplacent, des centaines de milliers de Franciliens.
Le PRG du Val d’Europe regrette vivement, l’orientation prise par le gouvernement. Une orientation qui marquerait, si, elle était confirmée, un recul certain dans l’aménagement du territoire francilien, en favorisant de nouveau l’hyper-centre, mettrait un coup d’arrêt à la nécessaire lutte contre la pollution et oublierait les habitants périphériques de la région, qui chaque jour, font le trajet banlieue-banlieue pour travailler. »

prgvd

 

gpe

 

 

 

 




Fermeture de la Poste de la Gare RER Chessy, la réaction du PRG du Val d’Europe

9092017

Les Radicaux de gauche du Val d’Europe réagissent, sur leur page facebook,  à la fermeture programmée de la Poste de la gare RER de Chessy-Marne-la-vallée

 » Le PRG du Val d’Europe regrette la fermeture prochaine du bureau de poste de la gare RER Chessy-Marne la Vallée.
Cette fermeture marque un recul certain des services publics sur le secteur du Val d’Europe
Ce bureau, en contact direct avec les milliers de passagers quotidiens du RER, dont certains, nombreux, ne disposent pas de bureau de poste dans leur localité, et de la gare TGV, ainsi que des millions de visiteurs du Parc d’attraction, avait tout pour être une vitrine du service public postal français.
Les Radicaux de gauche rappellent leur attachement aux services publics, qui au-delà même du Val d’Europe, sont le lien indispensable à la cohésion des territoires de la République. »

prgposte

 




APL, la réaction de la Présidente du PRG

23072017

Sylvia Pinel, Présidente du PRG et Députée du Tarn-et-Garonne, réagit à la baisse de l’APL (Aide Personnalisée au Logement), décidée par le gouvernement.

« Les aides au logement représentent en France plus de 17 milliards d’€/an.
C’est en effet une dépense importante mais c’est aussi et surtout une aide indispensable pour solvabiliser les locataires les plus modestes et leur permettre d’accéder au logement en rassurant les bailleurs.
C est donc un dispositif essentiel qu’il convient de préserver.
Diminuer les APL à tous les bénéficiaires, c’est à dire à l’aveugle, est une mesure injuste qui aura des conséquences néfastes dans l’accès au logement et la mise en location de certains biens.
Cette mesure d’économie revient régulièrement et je m’y suis toujours opposée lorsque j’étais en charge de ce dossier et elle avait d’ailleurs été systématiquement écartée par le précédent gouvernement.
Je demande donc au Premier Ministre et à son Gouvernement de revenir sur cette décision dangereuse et injuste pour les ménages modestes. »

Pour pouvez retrouver la réaction de Sylvia Pinel sur sa page facebook en cliquant sur l’image ci-dessous :

pinelfb

 

 




Continuez de creuser, Camarades, vous allez trouver du pétrole !

9062017

Quelle n’a pas été ma surprise de voir aujourd’hui, les affiches de la candidate PRG sur la 5eme circonscription de Seine & Marne, Clémentine-Audrey Simonnet, entachées par des affichettes du parti socialiste.

Le parti socialiste, suite à un accord national, ne présente pas de candidat dans la Circo 7705 et apporte son soutien à la candidate PRG. Du moins, c’est ainsi qu’est défini l’accord national. Le PRG apportant son soutien aux candidats socialistes qui le désirent. Enfin, ceux qui se déclarent socialistes et qui ne cachent pas la Rose au poing.

Mais, il semble que le PS local entend ne pas respecter cet accord. Il est vrai que son bilan est à mettre en avant, dans une circonscription qui n’a pas connu de député de gauche depuis, au moins 1988 et où, le FN a dépassé, sans peine, les 35% de moyenne aux Départementales de 2015, dans les 3 cantons. Oui, les socialistes de la Ferté, de Coulommiers et de Serris sont, à n’en pas douter des experts en matière d’élections sur leur circonscription.

Piètre opposant aux députés sortants LR, successifs, absent dans le combat face à l’extrême-droite, le PS de la circo 7705, veut aujourd’hui donner des leçons. Accusant la candidate PRG de parachutage. Ce dont, elle s’est expliquée dans la presse locale. Nos « amis » socialistes oubliant que même les plus illustres parmi eux, n’ont pas toujours été élus dans leur département de résidence. Les législatives sont un scrutin national et l’ancrage local n’est pas une obligation.

Alors, comme le rappelle, le message des Radicaux de gauche du Val d’Europe sur leur page facebook, le PRG, a mené seul sa campagne, face au Député sortant, que les PS locaux doivent penser inamovible, au terme de son 2eme mandat, et face au FN, qui gangrène nos territoires. Tous deux, profitant des divisions de la gauche et de son absence de réponses aux difficultés de nos concitoyens. Le PRG l’a menée dans le droit fil de ce qu’est le radicalisme, depuis plus de 100 ans. A savoir, fidélité à la République, à la laïcité et à la solidarité.

La Seine & Marne est terre de pétrole. Continuez de creuser !

Texte issu de la page facebook du PRG du Val d’Europe

prgvaldeurope

 




Clip Officiel du PRG pour la campagne des législatives

6062017

Les candidats Radicaux de gauche s’engagent radicalement pour les Françaises, les Français et les territoires !

http://www.dailymotion.com/video/x5paune






LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
le blog réactif aux imbécil... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...