Droits des Femmes – Les propositions des Radicaux

5102017

Le Parti Radical de Gauche et le Parti Radical ont décidé d’une fusion de leurs 2 formations.

Après avoir tenu une université d’été commune, les 2 partis se sont mis à l’œuvre pour établir une plateforme programmatique radicale.

Vous trouverez ci-dessous un socle de propositions communes qui marquent une première étape dans ce rapprochement, sur le sujet essentiel des droits des femmes.

mariannedroitfemmes

1. Egalité salariale et professionnelle

- Appliquer les sanctions financières à toutes les entreprises, y compris celles de moins de 50 et plus de 299 salariés, en cas de constat d’inégalité salariale en révisant et en adaptant le barème des sanctions. Renforcement des contrôles.

- Favoriser la parité dans toutes les instances des entreprises et les équipes dirigeantes.

- Lutter contre les discriminations à l’embauche et ne plus cantonner les femmes à des emplois stéréotypés. Former aux métiers non genrés les professionnels de l’accompagnement vers l’emploi.

- Favoriser la création de crèches d’entreprises.

- Encourager l’accès au congé parental des hommes par davantage d’incitations financières et avec un maintien du plan de carrière au moment du retour à l’emploi.

- Mise en place dans les entreprises d’une « commission égalité femmes-hommes ».

- Lutter contre le temps partiel subi.

2. Droits nouveaux et maintien des droits

- Nous nous battrons pour garantir et pérenniser les budgets alloués aux centres IVG, à la contraception et aux actions de prévention. Nous demandons la reconnaissance d’utilité publique de l’association « le Planning familial ».

 - Nous sommes favorables à la PMA et à son remboursement mais restons fortement opposés à la GPA.
 - Nous rejetons toutes tentatives de modification de la loi sur le mariage pour tous, notamment en ce qui concerne la filiation.

3. Violences faites aux femmes

 Afin de mieux accompagner et protéger les victimes nous proposons :

- La création dans chaque département ou arrondissement d’une brigade départementale de lutte contre les violences faites aux femmes composée des services de police et d’une association officielle d’aide aux victimes. Mise en place dans tous les départements d’un protocole de lutte contre les violences faites aux femmes impliquant tous les acteurs associatifs et institutionnels.

- La création d’une structure pluridisciplinaire d’hébergement d’urgence dans chaque département à l’horizon 2025 et généralisation de la mise à disposition par les bailleurs sociaux d’hébergements destinés aux femmes quittant en urgence le domicile conjugal.

- L’application stricte des dispositions légales sur l’éloignement du conjoint violent, pose d’un bracelet électronique avec mesure d’interdiction d’approcher la victime en cas de récidive légale ou de mise en liberté sous contrôle judiciaire et généralisation de la mise à disposition du téléphone de grande urgence.

- La suppression des mains courantes pour les services de police afin de favoriser les dépôts de plainte, il appartient en effet aux Parquets de décider du bien fondé d’une action judiciaire.

- L’abrogation de la loi Perben2 sur la correctionnalisation du viol. Allongement à 30 ans du délai de prescription.

 - Le renforcement des mesures d’éducation, de prévention et d’information contre le harcèlement notamment au niveau des écoles, collèges et lycées.
 - La création d’une médiation publique autonome en charge de la lutte contre les inégalités, les discriminations, le racisme et les atteintes aux libertés fondamentales des femmes.

4. Parité institutionnelle 

- Agir pour que les femmes soient représentées égalitairement dans toutes les instances dirigeantes des collectivités, Assemblée nationale, Sénat, cabinets ministériels et agences d’Etat.

5. Les libertés et le rapport à la laïcité des femmes

- Veiller à ce que les femmes soient pleinement en mesure d’exercer leur liberté de conscience ou de culture et ne soient pas entravées par quelque forme que ce soit de soumission ou d’oppression (ex : port du voile imposé).

6. Autres propositions

- Lutter contre les stéréotypes de genre, reprise sous une autre forme des ABC de l’égalité.

- Réfléchir sur les actions à mettre en place dans le cadre de l’urbanisation et de la mobilité des femmes.

- Travailler au sein des organismes citoyens locaux sur l’égalité femmes-hommes, notamment dans les quartiers prioritaires via les Conseils Citoyens.

 




Clip Officiel du PRG pour la campagne des législatives

6062017

Les candidats Radicaux de gauche s’engagent radicalement pour les Françaises, les Français et les territoires !

http://www.dailymotion.com/video/x5paune



Egalité Femmes-Hommes, les Radicaux de gauche s’engagent !

7032017

Programme du PRG, issu du programme de la candidate Sylvia Pinel, en matière d’égalite Femmes-Hommes

« Certaines des avancées sociétales que nous réclamons, telles que celle concernant le recours à la PMA, correspondent à l’affirmation d’un droit nouveau pour les femmes. La question des droits et libertés de la femme, celle de l’égalité entre femmes et hommes, ou encore de la protection des femmes, justifient cependant par leur importance une approche spécifique et globale.

Les Radicaux de gauche portent en conséquence un PROJET POUR LES FEMMES visant à la coordination de l’ensemble des mesures permettant de conduire effectivement à une société de liberté et d’égalité, dans laquelle les femmes trouveront toute leur place.

Droits et libertés des femmes
Sur le terrain des droits de la femme, nous engageons vigoureusement le combat contre les tentatives et les risques de remise en cause de l’IVG. A cet effet :
• Nous demandons le renforcement des centres IVG, et le développement des moyens alloués à l’information sur les moyens de contraception,
• Nous proposons la reconnaissance d’utilité publique du Planning Familial,
• Nous nous attachons à promouvoir un droit européen à l’IVG.

Sur le terrain des libertés des femmes, et de leur rapport à la laïcité,
Nous rappelons que celle-ci est, pour les Radicaux, un rempart contre les obscurantismes mais ne doit pas servir d’alibi à ceux qui tentent de stigmatiser telle ou telle religion.
Les Radicaux veillerons en conséquence à ce que les femmes soient pleinement en mesure d’exercer leur liberté de conscience ou de culture, mais aussi à ce qu’elles ne soient pas entravées par quelque forme que ce soit de soumission ou d’oppression qui aurait pour effet de limiter leurs libertés.

Egalité femmes-hommes
La timidité des avancées en matière d’égalité femmes-hommes justifie la mise en évidence de cet objectif essentiel par :
• L’identification d’un Ministère des droits des femmes et de l’égalité femmes-hommes
• La création d’une médiation publique autonome en charge des inégalités femmes-hommes, des atteintes aux droits des femmes et des discriminations

La poursuite de l’objectif d’égalité hommes-femmes doit être ensuite activement engagée sur différents terrains.
L’égalité femmes-hommes doit être consacrée sur le terrain des salaires. Les dispositifs de sanctions financières à l’encontre des discriminations salariales doivent être, sous réserve d’ajustement des barèmes, étendus à toutes les entreprises.

La parité devra également être recherchée au niveau des instances dirigeantes :
• des grandes entreprises,
• d’organismes tels que les fédérations professionnelles, les Chambres consulaires, les agences et opérateurs de l’Etat

Les stéréotypes conduisant à réserver certains métiers, notamment scientifiques ou techniques, aux hommes doivent être combattus, l’accès des femmes à ces métiers devant être encouragé.

L’activité à temps partiel subie par les femmes doit être évitée par des incitations au télétravail et au travail à domicile, tant auprès des entreprises que des administrations. L’exercice du congé parental
par les hommes doit être favorisé au moyen d’incitations financières.

La conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale doit être favorisée, notamment par :
• L’augmentation des places en crèches, avec des horaires adaptés à la vie professionnelle
• La création de crèches/gardes d’enfants dans les services de la fonction publique et dans les entreprises.

Protection des femmes
La protection des femmes doit être renforcée, par des actions déterminées de :
Lutte contre les violences faites aux femmes. L’objectif doit notamment conduire à l’organisation dans chaque commissariat de préfecture et d’arrondissement d’une structure d’aide aux victimes de violences, assistée d’une association officielle d’aide aux victimes.
• Lutte contre le harcèlement. Devra être notamment mis en place un plan pluriannuel de prévention et d’information sur tous les types de harcèlement.

Bien entendu, la conquête de droits nouveaux, en particulier pour les femmes, ne doit pas perdre de vue l’exigence de vigilance au regard des discriminations persistantes en dépit des prescriptions de la loi, et qui sont notamment fondées sur l’origine ou les croyances.
Les Radicaux restent au premier rang de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et s’appliqueront à débusquer toute forme d’entrave à l’emploi ou au logement qui serait fondée sur les caractéristiques d’une identité personnelle.

Egalité Femmes-Hommes, les Radicaux de gauche s’engagent.

Le 8 mars ; 8 ambitions

egalithf2egalithf1




Journée de la Laïcité : les Radicaux ne cèdent rien !

9122016

Communiqué du Parti radical de gauche : site web http://www.partiradicaldegauche.fr/

En cette Journée nationale de la Laïcité, les Radicaux de Gauche rappellent que la défense et la promotion de la Laïcité sont toujours d’actualité. Ils se réjouissent que les écoles soient aujourd’hui mobilisées pour faire connaître la charte de la Laïcité à tous les élèves de France.

Artisans historiques de la loi de 1905, les Radicaux de Gauche refusent les compromis, les renoncements, les reniements qui mettent en péril notre identité républicaine. Prise en otage par l’extrême-droite, remise en cause par des exigences religieuses de plus en plus pressantes, la Laïcité est plus que jamais le rempart protecteur de nos institutions face aux revendications communautaristes qui veulent morceler la République.

La neutralité de l’État est garante de la liberté de conscience, la Laïcité doit rester un principe libéral partagé par l’ensemble de nos institutions et de nos concitoyens.

Sylvia Pinel, Présidente du Parti Radical de Gauche, rappelle qu’il est « impératif de répéter constamment que le seul principe qui soit souverain dans l’espace public, c’est la Laïcité. Elle doit dicter la conduite des représentants de l’Etat, des élus et de tous les citoyens, car la République, ce n’est pas uniquement la devise « liberté, égalité, fraternité », c’est aussi la Laïcité. »

Le PRG renouvelle cette année sa demande que soit créée une délégation interministérielle à la laïcité pour épauler les administrations publiques et les collectivités locales dans l’application quotidienne de ce principe fondateur de la République. Il présentera prochainement d’autres propositions concrètes dans son projet politique.




Et si vous étiez Radical de gauche, sans le savoir !

27112016
http://www.dailymotion.com/video/xzfj9r



Congrès de La Rochelle : en route vers 2017 ! par Sylvia Pinel

23072016

Les 2, 3 et 4 septembre prochains aura lieu à La Rochelle notre Congrès national.

C’est un moment charnière pour notre parti puisque, outre le choix de celui ou celle qui présidera le PRG pour les trois prochaines années, il doit nous permettre de définir notre stratégie pour les élections présidentielle, législatives et sénatoriales de 2017. Nous devrons aussi définir clairement le projet de société, le cap, la vision que nous voulons porter et soumettre au jugement des Français car c’est aussi cela qu’ils attendent. Je vous invite donc à entamer vos réflexions et discussions et à préparer en amont vos argumentaires et propositions.

Il sera également question d’Europe. Le Brexit nous oblige à repenser la construction européenne. Ce choc, cette victoire du conservatisme et du repli est une plaie qui mettra du temps à guérir et constitue un invraisemblable recul pour tous les pro-européens. Cela ne doit pas nous pétrifier, au contraire, mais être vu comme une opportunité pour avancer de nouveau, avec notre partenaire allemand et les pays de la zone euro qui le souhaitent, vers davantage d’intégration politique pour notre continent. L’Europe ne peut plus se permettre d’être un simple espace de coopération économique ou de rigueur budgétaire.

Radicaux de Gauche, nous prendrons, avec fierté, toute notre part dans ce travail de relance de l’ambition fédérale européenne. C’est par des propositions novatrices, l’affirmation de valeurs fondamentales, humanistes et sociales et en assumant clairement notre volonté de construire les Etats-Unis d’Europe que nous montrerons efficacement la voie.

La proximité de notre Congrès avec ce bouleversement sur la scène européenne est une réelle occasion de nous retrouver autour d’un idéal qui nous rassemble tous et qui a été, depuis notre création, un des ciments de notre unité.

C’est donc à un Congrès de travail que je vous convie. J’espère vous y voir nombreux car c’est de l’avenir du radicalisme, de la France et de l’Europe dont il sera question.

Sylvia Pinel – Présidente du PRG







LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
le blog réactif aux imbécil... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...