Les Radicaux de Gauche du Val d’Europe sur les réseaux sociaux

13012020

Retrouvez les Radicaux de Gauche du Val d’Europe sur leur page facebook Radicaux2GaucheValdEurope et sur twitter : @Radicaux2Gauch1

header20201




Maisons France Services, avons-nous déjà pas assez perdu de temps ?

9012020

Communiqué du LRDG – Val d’Europe  sur les Maisons France Services.

Lors du Grand Débat, qu’avait organisé le gouvernement, avec le Président de la République en grand bateleur, il avait été question de rapprocher les Français de leurs administrations. Le principe était alors  de lutter contre la désertification des territoires ruraux et peri-urbains et de faciliter l’accès aux services publics par les habitants de ces zones, délaissées par les arbitrages budgétaires des gouvernements successifs. Ceci devait être fait par l’installation généralisée de Maisons France Service (MFS).

En Seine-&-Marne, où des cantons et des quartiers entiers sont laissés à leur sort, d’où disparaissent les services de l’Etat (Poste, CAF, Trésorerie, Pôle emploi ou autres agences nationales), seules 3 villes ont été choisies pour recevoir les MFS du 77. Il faut bien le reconnaitre que c’est assez peu pour le plus grand département d’Ile-de-France.

Les Radicaux de Gauche – LRDG du Val d’Europe considèrent qu’au moins une de ces MFS devrait être implantée, dès cette année, dans chaque intercommunalité du département.

L e Val d’Europe y compris. L’Agglomération est en plein développement et les rapports entre ses habitants et les services publics ne sont pas aisés. Certes, il existe une Maison des Services Publics, sur le centre urbain, mais que nous considérons sous-employée et méconnue, malgré la présence de Pôle Emploi et de quelques services sous forme de permanences. La hausse du nombre d’habitants sur le territoire, principalement due aux arrivées de populations extérieures à l’Agglomération, mériterait une réponse à la hauteur de ce défi démographique.

Les LRDG du Val d’Europe souhaitent que l’Etat réponde aux attentes des habitants du Département et, plus particulièrement à celles des Valeuropéens, en installant rapidement de nouvelles MFS, y compris sur le territoire de notre Agglomération.

 

Facebook : Les Radicaux de gauche – Val d’Europe

Twitter : @Radicaux2Gauch1

(mfs communiqué - 07)




ADP : 1 000 000 de signatures. Continuons !!

7122019

ADP1M




Communiqué des LRDG du Val d’Europe sur la ligne SNCF Esbly-Crécy

29092019

Article paru sur la page facebook des Radicaux de Gauche – LRDG du Val d’Europe

 

Le dérèglement climatique nous incite à modifier nos habitudes et particulièrement, celles liées aux transports.

Dans ce sens, les Radicaux de Gauche – LRDG du Val d’Europe se sont déjà exprimés sur l’intérêt des modes de transports doux sur l’Agglomération., ainsi que sur le réseau routier qui arrive, à certaines heures, à saturation, comme l’A4, la D406 et la D934.

En ce qui concerne cette dernière (et la D239, qui l’irrigue), la traversée des communes de St-Germain-sur-Morin et de Montry, qui vont rejoindre le Val d’Europe en 2020, représente une réelle difficulté pour ses riverains et ses usagers. La D934 traverse le département d’est en ouest, et permet aux habitants du Pays créçois de rejoindre le RER A, les centres d’emplois de Marne-la-vallée et bien sûr, la capitale.

Pour faire face à ce déferlement automobile, qui accompagne la hausse démographique du secteur, il existe une solution, durable. La branche de la ligne SNCF P, qui relie Esbly à Crécy-la-chapelle.

Cette branche, à condition d’aménagements, est la réponse que la SNCF et IDF-Mobilités peuvent rapidement, mettre en place. Dans les mêmes dispositions que celles qui ont donné lieu à la création de la ligne T4 en Seine-St-Denis, la ligne Esbly-Créçy peut être transformée en tram-train urbain, avec mise en place d’une ou deux haltes supplémentaires, d’un cadencement plus avantageux que celui d’un train par heure, en créant une voie d’évitement dans une gare du parcours et en veillant à la qualité du service, dont un collectif d’usagers dénonce les manquements récurrents..

Les intérêts à l’aménagement de cette ligne sont multiples. Maitriser les embarras de la circulation, désenclaver le Pays-créçois, favoriser l’activité économique et commerciale (marchés de Crécy et de St-Germain, par exemple), participer au développement touristique, relier plus aisément les lignes SNCF P et RER A. 

Les LRDG du Val d’Europe souhaitent que la Région, au-travers d’IDF-Mobilités et la SNCF puissent répondre aux attentes des populations riveraines de la D934 et à celles des usagers de cette navette, tout en participant au développement de ces territoires de manière durable.

 

tramtrain




L’Agglo du Val d’Europe multiplie les consultations des habitants

25092019

Article paru sur la page facebook des Radicaux de Gauche – LRDG du Val d’europe

 

On ne les arrête plus !

C’est la deuxième fois que l’Agglomération du Val d’Europe se lance dans une campagne de consultation des habitants du territoire.

Il y a eu celle de cet été, sur les besoins des Val d’Européens en matière de santé. Puis, peut-être vont-elles suivre le rythme des saisons, celle de cet automne, concernant le Plan climat que l’Agglo veut mettre en place.

Toutes deux, précédant curieusement de quelques mois les municipales.

Les Radicaux de Gauche – LRDG du Val d’Europe n’ont eu de cesse de réclamer que la population soit consulter sur les sujets essentiels concernant le territoire, comme son aménagement urbain, les projets touristiques hors Disney, les transports ou les équipements publics.

Nous ne pouvons donc qu’inciter les habitants à participer à cette nouvelle consultation, qui semble mettre, pour le moment, un terme aux décisions pyramidales qui, pour certaines, ont manqué de mettre à mal, l’aménagement durable du territoire (circuit de Formule1).

Pour leur part, les LRDG du Val d’Europe participent au-travers de leurs réseaux sociaux, en laissant qui le veut, reprendre les propositions émises.

Les Radicaux de Gauche du Val d’Europe considèrent que la consultation des habitants d’un territoire, sous forme d’enquêtes internet, de rencontres directes ou de referendums consultatifs, est un élément essentiel à la vie démocratique locale et une aide précieuse à la prise de décision finale par les élus.

Les LRDG du Val d’Europe encouragent l’Agglomération à poursuivre dans cette voie, pour le plus grand bénéfice du territoire et de l’ensemble de sa population.

 

consutationsvde

 

 




Les Radicaux de gauche – LRDG du Val d’Europe veulent contrer la désertification médicale du secteur

9092019

Article paru sur la page facebook des Radicaux de gauche – LRDG du Val d’Europe, au sujet de la désertification médicale

L’agglomération du Val d’Europe consulte, en ce moment, par l’intermédiaire d’une étude en ligne, les habitants du territoire, afin de se faire une idée sur l’accès aux soins actuels des Val d’Européens et de définir leurs besoins pour le futur. L’intention est bonne, nous verrons plus tard si cette initiative débouchera sur des décisions, et si celles-ci répondent positivement aux besoins de la population.

La Seine-et-Marne est un département, même si, la croissance de sa population peut faire croire le contraire, en voie de désertification médicale. Le département est au  97eme rang national sur 101, en matière de démographie de médecine généraliste. A peine mieux, si on prend en compte les spécialistes et les hospitaliers (90e).

Les territoires de l’est seine-et-marnais sont bien sûr les plus touchés, mais si l’Agglomération s’interroge sur le sujet, c’est que ce phénomène touche aussi le Val d’Europe. Et même, si elle n’est pas décisionnaire en la matière, l’Agglomération peut jouer un rôle de coordination dans l’action des communes qui la composent.

Les Radicaux de gauche – LRDG du Val d’Europe entendent faire des propositions allant dans ce sens.

  • Réalisations de diagnostics communaux sur l’offre de santé.
  • Aides à la création de Maisons communales de santé par l’Agglomération, afin d’assurer des permanences médicales sur tout le territoire en répondant aux besoins des plus fragiles et des jeunes.
  • Constructions et locations de locaux pour aider à l’installation de généralistes et/ou de spécialistes sur toutes les communes, afin de décentraliser l’offre médicale sur l’ensemble du territoire.
  • Créations de postes administratifs visant à libérer les médecins de taches administratives chronophages.
  • Politiques intercommunales, au-travers des établissements médicaux communaux, de sensibilisation aux addictions, MST, risques professionnels ou d’aide aux jeunes parents.

Ces propositions visent à diversifier et à décentraliser l’offre de santé sur l’ensemble du territoire. Propositions, auxquelles, on pourrait ajouter une offre de transport intercommunale adaptée, à destination des différents centres médicaux, y compris l’hôpital de Marne-la-vallée.

Les Radicaux de gauche du Val d’Europe rappellent qu’un territoire se rend attractif aussi, grâce à son offre médicale. Celle-ci est primordiale dans une politique visant à attirer habitants et entreprises. Elle est aussi une réponse aux populations installées depuis plus longtemps et dont les besoins en matière médicale revêtent une importance croissante.

Les Radicaux de Gauche – LRDG du Val d’Europe







LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
le blog réactif aux imbécil... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...